Langage corporel : comprendre et cerner votre interlocuteur Lecture : 8 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Langage corporel : comprendre et cerner votre interlocuteur

Langage corporel : comprendre et cerner votre interlocuteur

Le langage corporel est l’expression innée et naturelle du corps. Elle trahit le comportement conscient et souvent inconscient d’une personne. Il peut s’agir de mimiques, de TOC, d’expressions faciales, etc. Toutes ces composantes du langage corporel sont liées à des émotions ou des objectifs bien précis.


Le langage corporel est l’expression innée et naturelle du corps. Elle trahit le comportement conscient et souvent inconscient d’une personne. Il peut s’agir de mimiques, de TOC, d’expressions faciales, etc. Toutes ces composantes du langage corporel sont liées à des émotions ou des objectifs bien précis. Voici quelques pistes pour mieux comprendre vos interlocuteurs et reprendre le dessus lors d’un échange.

Lumière sur la synergologie

Peu de personnes connaissent ce terme et ce qu’il représente. La synergologie est l’étude de la communication non verbale. Il s’agit d’une discipline à part entière depuis 1996 visant à décrypter le langage corporel. Chaque geste, attitude, signal, expression et même odeur sera interprété pour comprendre un message conscient ou subconscient.

Parler avec les mains

Les messages non verbaux exprimés par le corps ne mentent pas et sont parfois en contradiction avec ce que la bouche veut bien laisser entendre. Attention, le langage des signes n’entre pas dans les compétences de la synergologie. En effet, il s’agit d’une langue à part entière inventée par l’Homme et non d’un langage corporel naturel.

Se fier à ce qui est dit ou à ce que le corps trahit ?

En réalité, le langage corporel est plus important que le langage parlé. Il va porter toutes les émotions véritables et naturelles d’une personne. Le corps parle, mais seuls les regards avertis savent l’écouter et le comprendre.

D’après les spécialistes de synergologie, dans une conversation, l’attitude constitue 56 % du message. Les mots employés 8 % et l’intonation, 36 %. De plus en plus décrypté par les Ressources humaines lors des entretiens, le langage corporel est aujourd’hui analysé et parfois favorisé. Certains même, prennent des cours par des professionnels pour apprendre à maîtriser le caractère inné de l’expression corporelle.

Lors des shows télévisés, l’on remarque souvent que la gestuelle des présentateurs comme celle de certains intervenants est neutre. De même, lors des élocutions des hommes politiques, la gestuelle est souvent refoulée pour ne laisser apparaître qu’un visage inexpressif et des gestes quasi inexistants.

Quelles sont les parties du corps qui entrent en compte dans le langage corporel ?

En réalité, à peu près tous les centimètres carrés de notre peau délivrent un message. Mais évidemment, les mains, les yeux, les membres inférieurs et supérieurs, les pieds, la bouche, etc., trahissent le plus souvent vos pensées.

Se pincer les lèvres, se gratter le front, se tordre les doigts, parler avec les mains, jouer avec ses sourcils, etc., toutes ces habitudes sont aussi des messages. En étudiant un peu les codes du langage corporel, il est possible de savoir si l’interlocuteur ment, s’il est embarrassé, triste, etc.

Jambes croisées

Tous ces gestes peuvent être associés à des automatismes, mais en réalité, ils trahissent un signe transmis par le corps. Voici quelques petits trucs à savoir sur le langage corporel pour comprendre votre entourage et avoir une longueur d’avance. De même, ce sont également des signaux que vous pourrez dompter après en avoir pris connaissance, pour avoir une longueur d’avance.

1. La contrariété

Cet état a tendance à coïncider avec la contraction des vaisseaux sanguins du nez. Cela entraîne une envie de grattouillement qu’il est difficile de ne pas assouvir. C’est pour cette raison que quelqu’un d’embarrassé se touchera souvent le nez.

2. Les menteurs mis à jour

« Les yeux ne mentent pas », dit l’adage. Et c’est exact. Il est facile de démasquer un menteur en regardant ses yeux. Pour cela, il suffit de regarder la direction que prennent les yeux pendant que votre interlocuteur parle. Si son regard se porte vers la droite, il y a de fortes chances pour qu’il soit en train de vous raconter des salades.

l'expression corporelle du mensonge

Une personne qui ment va également subir une hausse de sa température corporelle. Elle aura alors tendance à tirer le col de sa chemise de son cou, à se gratter la nuque ou se mettra à rougir.

Tous les gestes estimés comme étant parasites sont des signaux de potentiels mensonges. Bien sûr, si et seulement s’ils ne sont pas coutumiers chez votre interlocuteur.

3. Se recentrer sur la conversation

Si vous voyez votre interlocuteur remettre une mèche de cheveux en place ou se mettre les cheveux derrière l’oreille, etc., cela peut avoir une relation avec le fait de remettre de l’ordre dans ses idées pour recadrer son sujet de conversation. Si vous faites bien attention, il se peut que vous remarquiez que ce geste est souvent réalisé durant une conversation et très rarement en fin de phrase.

4. Garder le contrôle, se canaliser

Un pied qui se balance ou qui tremble, les jambes qui changent régulièrement de position, etc. sont un signe d’agitation, contrecarrant la retenue du visage et des mains. Lorsqu’une personne est nerveuse, mais cherche à le cacher, elle va naturellement expulser le contrôle de sa nervosité sur ses membres inférieurs.

5. L’ennui exprimé en langage corporel

Tout comme pour le fait de garder le contrôle, l’ennui est trahi par les jambes qui bougent ou les pieds qui dansent de façon nonchalante.

ennuie

De même, une tête qui s’enfonce dans la main qui la soutient montre à quel point l’ennui est présent chez une personne.

6. Le manque de confiance ou l’intimidation

Les personnes gardant leurs jambes croisées sont presque toujours sur la défensive. Quant à celles ultra souple, qui arrivent à croiser les jambes et les chevilles, cela indique qu’elles sont très peu confiantes en elles et sont très réservées.

Il en va de même si votre interlocuteur coince ses, mais entre ses jambes. Cela exprime un besoin de canaliser son inquiétude ou son manque de confiance.

7. Quand le corps exprime la nervosité

Jouer avec ses doigts est quelque chose qu’il vaut mieux éviter de faire lors d’un entretien d’embauche. En effet, cela trahit une inlassable nervosité et/ou le trac. Les personnes anxieuses se canalisent en jouant avec leurs doigts ou d’autres objets. C’est pour cette raison que des stylos, des verres ou même des trombones se trouvent sur les bureaux lors d’entretiens d’embauches !

8. La supériorité

Quelqu’un vous parle en formant un V avec ses doigts et en pointant ses mains vers le haut ? Sachez que le langage corporel de cette personne indique qu’elle se sent supérieure à vous. Étant très sûre d’elle, elle va chercher à étaler son savoir pour vous montrer qu’elle maîtrise son sujet. De nombreuses personnalités politiques sont adeptes de cette manie !

9. La personne s’intéresse à vous

Lorsqu’une personne regarde fixement son orateur et qu’elle soutient sa tête à l’aide de son pouce sous le cou et de son index au niveau de la joue, cela indique à quel point son intérêt est grand.

De même, si celle-ci garde les bras ouverts et non croisés, vous avez toutes les chances de capter son attention.

10. Mimétisme et langage corporel

Si votre interlocuteur a tendance à adopter les mêmes gestes ou postures que vous, cela prouve qu’il se sent en confiance. Il s’agit d’un climat détendu dans lequel la personne en face de vous, vous témoigne sa confiance. Petit test à réaliser : promenez-vous dans la rue et gardez un petit sourire aux lèvres en fixant les gens. Vous constaterez que nombreuses seront les personnes à vous sourire en retour !